It’s taught me to tune in to myself and revisit my beliefs and values. Is having hairs on my legs such a big deal ? Does washing my hair just once a week make me less of a valuable person ? From what I can say, I’m pretty ok !

I started to ask this odd question to myself : do I love who I am projecting onto the world or am I too busy trying to be loved by everyone else ? The answer was in between to be honest, but it didn’t feel good enough. I’m not there yet (and will I ever be ?) but I am moving towards a more aligned lifestyle. I could, without pressure on me, tap into my power to experience, adjust and live according to what I envisioned for myself. Fucking hell it feels so damn good to just LIVE ! I don’t know if it sounds like I’ve done a tone of changes but actually I haven’t. I am taking my sweet time to make tiny adjustments, mainly in my mind to be fair. I notice my belief system evolving. It feels like the most self-love friendly thing I could do right now, or ever. 

Honestly I’ve been my best self during this social distancing thing. I haven’t cared about the what would people think because there was absolutely no opinions to be taken into consideration around. I’ve called the people I love regularly and I loved it. I’ve had a couple of no phone times. I listened to plenty of podcasts that have enlightened me, make me laugh, learn or entertained me. I’ve had many face masks nights. I played games and danced with my quarantine buddy. I stuck to a workout program that I was excited about and therefore built a stronger body. I cooked and baked, shared my cakes at work. Finished the Netflix series I wanted to finish. Laughed, a lot.

Overall, I think that’s the closest to a free human I have experienced since childhood. Funny huh ? Like I needed to be locked-down to become free. Freedom is not flying to the other side of the world when you want to. It starts on the inside. It is acting according to your values, it is knowing your worth, freedom is unlearning social belief systems to find your own. Freedom is creating space for you to grow.


Qu’est-ce que le confinement m’a appris jusqu’ici ? 

Il m’a appris à me recentrer sur moi et revoir mes croyances, mes valeurs. Est-ce que j’ai besoin de faire tout un fromage pour quelques poils sur mes jambes ? Suis-je une personne mediocre si je ne me lave les cheveux qu’une fois par semaine ? À priori, je me porte bien !

J’ai commencé à me poser cette question étrange: Est-ce que j’aime la personne que je projette ou suis-je trop occupée à essayer d’être aimée par tout le monde ? En réalité  la réponse se trouve entre les deux. Mais c’est pas assez bien pour moi. Je n’y suis pas encore (y serais-je seulement un jour?) mais j’évolue vers un style de vie plus aligné avec ce qui vibre à l’intérieur de moi. J’ai pu, sans pression extérieure, puiser au fond de moi pour expérimenter, ajuster et vivre en accord avec ce que je me suis imaginé pour moi. Woohoo ca fait tellement du bien de VIVRE ! Je ne sais pas si je donne l’impression d’avoir fait beaucoup de choses mais en réalité non. Je prends mon temps pour faire de petits ajustements, principalement dans ma tête. Je suis témoin de l’évolution de mon système de croyances. Et ca ressemble à quelque chose comme le plus self-love friendly que je pourrais potentiellement faire maintenant, et toujours.

Honnêtement j’ai été ma meilleure moi pendant ce confinement. Je me suis déchargée du qu’en dira-t-on car manque d’opinion à prendre en compte dans un périmètre proche. J’appelle les personnes que j’aime régulièrement et j’adore ça. Je me suis octroyé quelques moments sans téléphone. J’ai écouté une pelleté de podcasts qui m’ont éclairée, fais rire, appris ou juste divertie. Je me suis fait des soirées masque visage. J’ai joué à des jeu avec ma camarade d’isolement. Je me suis tenue à un programme de sport qui me motivait et ai par conséquent développé un corps plus résistant, plus sain. J’ai cuisiné et fait de la pâtisserie, puis partagé mes gateaux au travail. Finis les séries Netflix que je voulais finir. Ris, beaucoup. 

De manière générale je pense que ce fut pour moi l’expérience la plus proche de ce que puisse être un être humain libre, en tout cas depuis mon enfance. C’est marrant comme j’ai eu besoin d’être limitée à un périmètre pour devenir libre. Finalement la liberté ce n’est pas voyager à l’autre bout du monde quand on en a envie. Ca commence à l’intérieur. C’est agir selon tes valeurs, c’est connaître et reconnaître TA valeur. La liberté c’est désapprendre les systèmes de croyances de nos sociétés pour trouver le notre. La liberté, c’est créer du vide autour de soi où l’on se laisse grandir. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.